Relation d’aide : thérapie courte

La relation d’aide est plus ciblée que la psychothérapie (qui s’inscrit dans une relecture plus ou moins complète de la vie). La relation d’aide (thérapie courte) cherche à répondre aux divers besoins que vous pouvez rencontrer au cours de votre existence. Besoin de vous dire ou de poser une parole face à une souffrance, de vous comprendre ou de comprendre l’autre. Besoin de soutien dans une période difficile de votre vie, besoin d’améliorer votre qualité de vie relationnelle sur le plan personnel, familial ou professionnel (définition de Jacques Poujol).foret

L’objectif de la relation d’aide est de vous permettre d’aller vers le mieux-être ou le bien-être.

Une relation d’aide pour un temps limite

Parfois des problèmes ou des problématiques semblent insurmontables et vous plongent dans la souffrance, la confusion, la tristesse ou la dépression :

  • problèmes relationnels, familiaux, de couple, professionnels, liés à l’enfance
  • estime de soi, confiance en soi
  • communication problématique
  • dépression
  • stress
  • deuil
  • maladie
  • addiction [alcool, drogue…]

Une relation d’aide, à la différence d’une psychothérapie qui peut être longue, s’envisage pour un temps limité (de l’ordre généralement d’une dizaine de séances) : c’est une thérapie courte.

La relation d’aide, c’est, avec une personne neutre, pouvoir faire le point, prendre en compte vos émotions, vos vrais désirs et pouvoir prendre des décisions justes pour vous.

En relation d’aide, le temps de la relation et son rythme sont adaptés aux problèmes qui sont à traiter.