Le modèle de Coaching de Robert Dilts

Le coaching vise à pouvoir être le plus complet possible : dans ce cadre, les six niveaux logiques de Dilts permettent de préciser et de traiter les différents angles d’attaque de votre problématique (ou de vos problématiques) :

  • Environnement ;
  • Comportement ;
  • Capacités ;
  • Valeurs, Croyances ;
  • Identité ;
  • « Sens », « Spirituel », « Appartenance ».

Robert Dilts introduit les niveaux de changement pour l’apprentissage et le changement – une carte routière qui expose toute l’étendue des missions de coach ou coaching avec un grand « C ».

La tâche du Coach avec un grand « C » est d’apporter l’appui et le « gardiennage » nécessaire qui aideront les clients à se développer, croître et évoluer avec succès à tous ces niveaux d’apprentissage et de changement. En fonction de la situation et les besoins du client, le coach peut être sollicité pour apporter un soutien à un seul ou à tous les niveaux, ce qui implique qu’il soit capable d’endosser un des divers rôles possibles.

Prendre soin et guider ou le guidage et « gardiennage »

Le guidage et le « gardiennage » correspondent au soutien donné par rapport à l’environnement dans lequel le changement prend place. Le guidage correspond au processus qui consiste à orienter une personne ou un groupe vers la voie menant d’un certain état présent à l’état désiré. Il présuppose que le « guide » est déjà passé par là et qu’il connaît le « meilleur chemin » (ou tout au moins un chemin) pour atteindre l’état désiré. Etre un gardien, ou « protecteur », implique la mise en place d’un environnement ou le client se sent soutenu et en sécurité. Cela équivaut à être au service du contexte externe, à s’assurer que ce dont il est besoin soit disponible et qu’il n’y ait aucune distraction ou interférence inutiles venant de l’extérieur.

Le coaching avec un petit « c » : coaching comportemental et/ou performatif

Le coaching traditionnel, celui que je désigne comme coaching avec un petit « c » se concentre sur le niveau comportemental, impliquant le processus d’aide d’une personne afin qu’elle atteigne ou améliore une performance comportementale précise. A ce niveau, les méthodes de coaching sont essentiellement issues du modèle d’entraînement sportif, encourageant une attention consciente sur les ressources et aptitudes ainsi que le développement de la compétence consciente. Elles consistent à faire ressortir et à renforcer les aptitudes des personnes par une observation attentive et un feedback, ainsi qu’à les faciliter dans l’action en coordination avec d’autres membres de l’équipe. Un coach compétent de ce type observe le comportement des personnes et leur donne des conseils et un guidage sur la façon de s’améliorer dans des contextes et situations spécifiques.

L’enseignement

L’enseignement aide une personne à développer des compétences et des capacités cognitives. Son but est généralement de permettre aux gens d’augmenter des compétences et des « facultés de penser » pertinentes pour un domaine d’apprentissage. L’enseignement vise l’acquisition d’aptitudes cognitives générales plutôt que des performances spécifiques dans des situations précises. Un enseignant aide une personne à développer de nouvelles stratégies pour penser et agir. L’enseignement met davantage l’accent sur de nouveaux apprentissages plutôt que sur l’amélioration d’une performance antérieure.

Le mentorat

Le mentorat consiste à guider une personne dans la découverte en elle de ses compétences inconscientes et le dépassement de ses résistances ou interférences internes, en ayant foi en la personne et en validant ses intentions positives. Les mentors aident à donner forme aux croyances et valeurs d’une personne ou à les influencer d’une manière positive en « résonance » avec elle, en laissant se libérer ou dévoiler sa sagesse intérieure et ce, le plus souvent, grâce à la valeur d’exemple du mentor. Ce type de mentorat se trouve souvent intériorisé par le client, de sorte que la présence du mentor ne soit plus nécessaire. Les gens sont capables de porter des « mentors intérieurs » comme conseillers et guides pour leur vie, dans de nombreuses situations.

Le sponsoring

Le « sponsoring » est le processus qui consiste à reconnaître et accueillir, « voir et bénir » l’essence ou l’identité d’une autre personne. Il implique la recherche et la sauvegarde du potentiel des autres en se concentrant sur le développement de l’identité et des valeurs fondamentales. Le sponsoring efficace résulte d’un engagement à promouvoir quelque chose qui est déjà à l’intérieur de la personne ou d’un groupe, mais qui ne se manifeste pas à son plein potentiel. Ce qui se réalise par l’émission constante de messages tels que : Vous existez, le vous vois, Vous avez de la valeur, Vous êtes important / spécial / unique /, Vous êtes le bienvenu, Votre place est ici, Vous pouvez contribuer à quelque chose. Un bon « sponsor » crée un contexte dans lequel d’autres personnes peuvent agir, grandir et exceller. Les sponsors offrent des conditions, des contacts et des ressources qui permettent au groupe ou à l’individu sponsorisé de focaliser, développer et utiliser ses propres aptitudes et compétences.

L’éveil

L’éveil va au-delà du coaching, de l’enseignement, du mentorat et du sponsoring pour englober le niveau de la vision, de la mission et de l’esprit. Un éveilleur soutient une autre personne en créant des contextes et des expériences qui l’amèneront à faire ressortir le meilleur d’elle-même quant à sa compréhension de l’amour, de soi et de l’esprit. Il « éveille » les autres par le biais de sa propre intégrité et congruence. Un éveilleur met les autres en relation avec leur propre mission et vision, tout en étant pleinement en contact avec sa propre vision et mission.